2022 sera l’avènement du Web 3.0 : l’Internet nouvelle génération !

« Nous sommes à l’ère de la collaboration, avec le Web 3.0, nous serons à l’ère de l’autonomie. Les organisations qui se concentreront sur le Web 2.0 et le Web 3.0 auront un grand succès dans les années à venir ».

Le Web 3.0 et pourquoi l’appelle-t-on l’Internet nouvelle génération ?
Le Web 3.0 (également connu sous le nom de Web3) est la troisième itération de l’internet qui interconnecte les données de manière décentralisée pour offrir une expérience utilisateur plus rapide et plus personnalisée. Il est construit en utilisant l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique et le web sémantique, et utilise le système de sécurité blockchain pour garder vos informations en sécurité.

Web 1.0 (1989-2005) : Le Web 1.0 a débuté en 1989 et est resté actif jusqu’en 2005. Les principales technologies qui composaient le Web 1.0 étaient les suivantes
1) HTML (HyperText Markup Language)
2) HTTP (HyperText Transfer Protocol)
3) URL (localisateur de ressources uniformes).

Web 2.0 (1999-2012)
Darcy DiNucci a été le premier à inventer le terme « web 2.0 » en 1999 dans son article. L’émergence du web 2.0 a été principalement motivée par trois couches d’innovation fondamentales :
1) le mobile
2) le social
3) le cloud

L’essor du Web 3.0
Le Web 2.0 est devenu plus obsolète à la fin de l’année 2012, et les gens ont commencé à prendre conscience du Web 3.0 ; John Markoff du New York Times a suggéré que le Web 3.0 était la troisième génération du Web en 2006.
le web 3.0 est alimenté par trois nouvelles couches d’innovation technologique :
1) Internet Of Think (IOT)
2) Décentralisation / Blockchain
3) Intelligence artificielle et apprentissage automatique

En résumé – Le Web 3.0 permet un avenir où les utilisateurs et les machines distribués sont en mesure d’interagir avec des données, des valeurs et d’autres contreparties via un substrat de réseaux peer-to-peer sans avoir recours à des tiers. Le résultat : un tissu informatique composable centré sur l’humain et préservant la vie privée pour la prochaine vague du web.
Aujourd’hui, le Web 3.0, avec ses cas d’utilisation crypto, blockchain et metaverse, est présenté comme un mouvement qui reprendra le contrôle d’Internet aux cinq grandes entreprises technologiques. Au lieu que nos données résident aujourd’hui dans des organisations centralisées, le Web 3.0 les verra résider sur des réseaux blockchain et donc être la propriété des utilisateurs eux-mêmes.

Il sera intéressant de voir comment la France sera capable d’exploiter le potentiel du Web 3.0 dès le début… !

Prêt à démarrer ?

Discutons de votre projet ensemble